samedi 26 mars 2011

6 mois plus tard ... déjà? et enfin!

Déjà, oui, c'est vite passé 6 mois, c'est à quoi je pensais ce matin en prenant mon café.  Enfin parce que c'est mardi le 29 cette semaine que je retourne chez moi; drôle à dire parce que ça fait 2 semaines que je suis là à préparer mon appartement, et c'est comme si je n'y avais jamais habitée.  C'est pour ça que je voulais peinturer avant, sans les meubles, et me souvenir, de la vie sur la Galt.  Et j'y ai retrouvé le bruit d'une artère principale, les gens qui s'y promènent; il y en a même qui nous criaient; "vous êtes de retour" en nous voyant sur nos balcons (en pause cigarette), paraît que le quartier était tranquille.

Ici je suis arrivée pleines de peurs et pleines de tristesse, malgré tout je me suis refaite, j'ai calmée mon stress, mon motton est partie, mais je suis restée quand même émotive, les larmes sont faciles, mais comme tout, ça va passer.  Un appartement que j'aime quand même, malgré le sous-sol, j'ai connue quelques voisins qui eux m'avaient reconnus parce qu'ils m'avaient vu aux nouvelles; des feux c'est rares et surtout quand c'est près de chez vous on reconnaît les gens.
Ici c'est un oasis de paix, le quartier est très tranquille, ça fait du bien, je suis reconnaissante d'avoir trouvée cet appartement, sinon j'aurais été relocalisée dans l'est et là je crois que je n'aurais pas pu reprendre du mieux; c'était trop loin, j'aurais été trop loin de tout le monde, toute ma famille est dans le coin ici, mes soeurs, mes parents.

Je suis la dernière à déménager de la gang qui était dans le feu; inconsciemment, je me suis demandée si j'y allait de reculons, c'est certain que si j'avais eu les moyens, jamais je ne serais retournée là.   J'ai perdu deux amies, deux voisines qui elles ont décidées de pas revenir, 18 ans de voisinage, on oublie pas ça.  Mais comme elles sont âgées, une est allée dans une maison de personnes âgées autonomes et l'autre son fils lui a acheté un condo tout près de lui; heureusement il y a le téléphone on va rester en contact.

Dans cette aventure, est-ce une aventure?  Une expérience?  Une étape dans une vie?  Non, c'est  un incident pas voulu, qui rends l'humain plus fort, qui nous démontre qu'on peut s'adapter à tous les changements, même si ça fait mal.

Et ne jamais oublier que le matin quand on se lève, on ne sait jamais ce que nous réserve la vie ... et heureusement on est tous toujours en vie!

Fleurdelivres

1 commentaire:

Accent Grave a dit…

Une aventure? Je dirais que c'est un incidant, un incident marquant. Enfin, l'être humain peut survivre à de nombreuses épreuves mais il arrive qu'il ne s'en sorte pas ou qu'il s'en sorte diminué.

Je crois qu'il passer à autre chose, il faut mettre son énergie sur autre chose. La vie continue.

Accent Grave