mardi 11 mai 2010

5150 rue des Ormes, le film


Un film assez spécial, mais je suis déçue, j'ai pas eu peur. Pourtant, j'aurais cru puisqu'il est inspiré d'un livre de Patrick Senécal et comme vous le savez j'ai lu "Le Vide" qui m'a légèrement traumatisée; http://meslecturesleblogue.blogspot.com/2009/05/le-vide-de-patrick-senecal.html, mais depuis je me suis resaisie et même que je suis curieuse de cet auteur. C'est pourquoi j'ai écouté ce film.

Un jeune, Eric, Marc-André Grondin, nouvellement arrivé dans une ville pour étudier en cinéma, se promène en vélo, pour connaître les environs de sa nouvelle place. Oups il fait un face à face avec un chat noir (et là je me dis wow, tout ce qu'on voit dans les films d'horreurs, un chat noir ça porte malheur, ça commence bien, et ça promet ...) tombe, sa bicyclette est brisée, va demander de l'aide à la maison la plus proche, et tombe sur son kidnappeur, Monsieur Beaulieu, Normand D'Amour. Eric demande à Beaulieu de lui appeler un taxi, ce que celui-ci va faire, mais comme il est blessé à la main se permet d'entrer dans la maison, et il voit ce qu'il ne doit pas voir, quelqu'un qui est gardé dans une chambre comme otage. Et c'est delà qu'il sera kidnappé à son tour, et comme la fille la plus vieille le dit si bien, tu aurais pas dû te promener dans cette rue ...
Une famille assez spéciale, et assez fêlée, mais on ne sait pas pourquoi, pourquoi ils sont tous comme ça, c'est la différence d'un livre, sûrement que dans le bouquin on doit expliquer le pourquoi de cette famille disfonctionnelle.
Donc, pour retrouver sa liberté, Eric, devra jouer une partie d'échec, et avec un joueur, Beaulieu, qui est un champion et qui n'a jamais pu trouver quelqu'un pour le battre. Et toute une partie, avec tout un jeu d'échec, et ici je ne dévoile rien, c'est gros.
Alors je vous le suggère, si vous aimé les films psychologiques, ça vaut la peine.
Je donne un 7.5/10 j'ai aimé.
Fleurdelivres

Aucun commentaire: